Achat immobilier : comment limiter les frais ?

Quand on vend un bien immobilier de même que quand on en achète un, il y a des frais incompressibles. D’abord on ne peut pas passer outre les frais de notaire : c’est en effet ce professionnel du droit qui fait en sorte que les documents que signent de concert l’acquéreur et le vendeur soient parfaitement en conformité avec la loi française. Ensuite le vendeur se doit de faire établir des diagnostics aussi bien énergétiques que sanitaires – qualité de l’isolation, présence d’amiante, de plomb, voire de termites… – pour assurer au vendeur que le bien est en parfait état. De plus si l’on fait appel à une agence immobilière, celle-ci aussi se fera payer des honoraires. Or en plus de tout cela il y a les frais bancaires.

L’assurance du prêt immobilier

L’une des dépenses que l’on n’anticipe pas forcément, lorsque l’on demande un prêt à une banque, c’est celle qui est liée à l’assurance de prêt. En clair il faut pouvoir rassurer l’organisme qui consent à prêter de l’argent, en s’assurant pour le cas où il y aurait un soucis dans le remboursement de la somme due. Si l’emprunteur ou l’un des deux co-emprunteurs a malheureusement un accident ou bien tombe malade et qu’en conséquence il ne peut plus travailler, c’est-à-dire qu’il perd une partie de sa rémunération, ou bien encore pire, si l’un des deux décède, il faut bien que la banque, elle, récupère l’argent qu’elle a prêté. C’est à cela que sert l’assurance de prêt immobilier.

Les taux d’emprunt des banques

En fonction du moment où l’on se fait prêter une somme par un organisme spécialisé, l’argent ne coûte pas toujours le même prix. Les taux varient, parfois beaucoup, en fonction de l’économie du pays, des décisions prises par la banque centrale, du fait d’événements géopolitiques ayant des répercussions internationales… De plus si les taux sont bas, cela ne signifie pas pour autant qu’ils le sont pour tous les types de banques. Il est donc convenu qu’un couple qui souhaite investir dans un bien immobilier fasse différentes demandes auprès de diverses banques, avant de s’engager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.